• LE CHABANAIS

     

    Le Chabanais a ouvert ses portes en 1878, par Madame Kelly.

    C'est le bordel le plus célèbre de Paris.

     

    Cette luxueuse maison close est constituée de 35 pensionnaires soigneusement sélectionnées.

     

    Elle est un lieu de vie, de désir, de parade, théâtre fabuleux, elle est la représentation d'une réalité poétique et vénéneuse.

     

    L'aménagement du 11 rue Chabanais à Paris en paradis artificiel aura coûté un million sept cent mille francs de l'époque.

     

    Sa décoration intérieure était somptueuse.

     

    Le Chabanais a vu défiler pendant des decennies les artistes, le monde politique, les finnanciers, les princes et les têtes couronnées.

     

    Ce célèbre bordel était classé trois étoiles où les filles, triées sur le volet, possédaient un certain savoir faire érotique.

     

    Language surveillé, attitude polie, genre bonne famille.

     

    Les clients, souvent riches et célèbres, très exigeants, y vivaient des fantasmes nécessitants accessoires et mises en scènes. Le champagne coulait à flot.

     

    Marthe Richard, était une des pensionnaires du Chabannais.

     

    Elle accueillait avec la plus grande discrétion dans le grand salon du Chabanais, les plus hautes personnalités du début de XXème siècle.

     

    Parmi celles-ci, le célèbre Edouard VII, qui avait même sa chambre avec un lit écussonné. Il y avait même dans cette pièce un étrange fauteuil à étriers métalliques,

    spécialement conçu et réalisé pour le prince, qui lui permettait sans doute de s'amuser avec deux dames en même temps.

     

    Le prince utilisait aussi une baignoire en cuivre ornée d’une figure de proue en forme de sirène, qu'il avait pour habitude de remplir de champagne pour y faire boire ses petites amies d'un soir.

     

    Autres que la chambre Edouard VII, il y avait aussi la chambre japonaise, chambre russe, chambre espagnole, chambre arabe.

     

    Les salons portaient les noms de Pompéien, Louis XV.

     

    La Chabanais a fermé ses portes en 1946, date à laquelle on associe la loi Marthe Richard, qui exige de fermer toutes les maisons closes.

     

     

     

     

     

    Delicious

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires