• Les enfants jouent à la guerre en 1915 - Léon Gimpel, reporter

    Léon Gimpel, reporter

     

    Léon Gimpel - La guerre chez les enfants - 1915
    La Guerre chez les enfants : un « Taube » est signalé ; une pièce de 75 est aussitôt mise en
    batterie pendant que l’aviateur « Pépète » s’apprête à le prendre en chasse – 19 septembre 1915

    Il y a des expositions qu’on rate… et qu’on ne regrette d’ailleurs pas d’avoir raté… Et puis il y a les autres. Alors on se rabat sur les catalogues, et c’est quand ils sont eux-mêmes épuisés qu’on est heureux de l’existence des bibliothèques…

    Léon Gimpel - L'armée de la rue Grenéta - 1915
    L’Armée de la rue Grenéta : l’aviateur « Pépète » vient d’abattre un
    « Taube » à coups de mitrailleuse – 19 septembre 1915

    Léon Gimpel - La guerre chez les enfants - 1915
    La Guerre chez les enfants : le célèbre aviateur
    « Pépète » triomphe devant sa victime – 19 septembre 1915

    Léon Gimpel - La guerre chez les gosses - 1915
    La Guerre chez les gosses : interrogatoire d’un prisonnier – 12 septembre 1915

    Léon Gimpel - La guerre chez les gosses - 1915
    La Guerre chez les gosses : Kamarad ! Kamarad ! Pas Kapout ! – 12 septembre 1915

    Léon Gimpel - La guerre chez les gosses - 1915
    La Guerre chez les gosses : exécution d’un Boche… au moyen d’une pièce de 75 ! – 29 août 1915

    Léon Gimpel - Les enfants et la guerre - 1915
    Les Enfants et la Guerre : défense d’une maison rue Dussoubs – 5 septembre 1915

    Léon Gimpel - La guerre chez les gosses - 1915
    La Guerre chez les gosses : la défense du réverbère – 12 septembre 1915

    Léon Gimpel - L'armée de la rue Grenéta - 1915
    L’Armée de la rue Grenéta : remise d’une décoration sur le front des troupes – 22 août 1915

    Léon Gimpel (1873-1948), les audaces d’un photographe

     

      

    sources : http://www.petitchap.com/leon-gimpel-reporter/

    « RUE SAINT-DENIS - Ier et IIème arrondissements de Paris.L'ÎLE DE LA CITÉ, ÎLE SAINT LOUIS »
    Delicious

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter