• PARIS au MOYEN AGE

    PARIS AU MOYEN-AGE

     


     

    Aux 11ème et 12ème siècles, la ville de Paris connut une renaissance commerciale et urbaine: l'importance des approvisionnements et des transports de denrées par voie fluviale donnait un pouvoir très important à la ‘corporation des marchands de l'eau’ qui reçut du Roi, en 1170, le monopole de tout le trafic fluvial entre les villes de Mantes et Corbeil. Leur Conseil dirigeant, bientôt représenté par le Prévôt des marchands, s'installa au 14ème siècle dans la maison aux Piliers, ancêtre de l'actuel Hôtel de Ville. Le Roi, lui, était représenté par le Prévôt de Paris résidant dans la forteresse du Châtelet. Compte tenu de leurs pouvoirs respectifs, et importants, les deux Prévôts furent souvent d’impitoyables rivaux.

    La ville reprit alors son expansion sur les deux rives du fleuve, notamment sur la rive droite. A la fin du 12ème siècle, Philippe Auguste fit paver les rues principales, ordonna la création de fontaines et créa le marché des Halles, en 1137, à l'origine de l’activité commerciale que développa ce quartier. La Cité devint le siège du pouvoir politique et religieux, encore présent aujourd'hui avec le Palais de Justice et l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, tandis que sur la rive gauche se côtoyaient le monde universitaire et intellectuel.

    Cœur de la ville, l'île de la Cité voit alors se dresser la cathédrale Notre-Dame, dont la construction fut décidée en 1163 par l’évêque Maurice de Sully, puis la Sainte-Chapelle, construite sous Saint Louis, en 1246, tandis que le Palais Royal de la Cité est agrandi par Philippe le Bel.


    Pour protéger la capitale de son royaume, Philippe le Bel fait également édifier un puissant rempart, renforcé par la forteresse du Louvre. Pendant plus de sept siècles, jusque 1919, Paris restera une ‘ville fortifiée’, ce qui explique sa forme circulaire (les boulevards ayant remplacé les murailles concentriques successives), la densité de l'occupation, et la rareté des espaces verts et des jardins.

    A partir de 1250, une soixantaine de collèges abritent 700 ‘escholiers’ et leur assurent gîte, couvert et ‘répétitions’. Le plus célèbre de ces collèges est celui fondé en 1257 par Robert de Sorbon, qui fut ensuite détruit puis reconstruit au 19ème siècle, pour devenir La Sorbonne. L'université de Paris est alors l'un des plus grands centres intellectuels (théologie, philosophie) de la chrétienté médiévale.

    Avec 80 000 habitants, Paris est au 13ème siècle la plus grande ville de l'Europe chrétienne. Mais le 14ème siècle débute sous des horizons plus sombres: la population de la capitale est décimée par la famine de 1315-17, puis par la peste de 1348-49. La guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre fait de la capitale un foyer d'agitation et d’instabilité. En 1420, la ville est occupée par les Anglais auxquels la population se montre plutôt favorable. Vainement assiégée par Jeanne d'Arc en 1429, Paris n'est reprise aux Anglais qu'en 1436 et reste pendant quelques temps une ville un peu ‘suspecte’, qui ne retrouvera son rôle de capitale que sous François I, au siècle suivant, dans un royaume à nouveau unifié.

    Pour en savoir plus sur Paris et son histoire, cliquez sur les liens suivants :




                  Sources : http://www.paris-city.fr/FR/paris-city/au-fil-du-temps/moyen-age.php

    « Histoire de PARIS ( I )NAISSANCE D'UNE CAPITALE ( I ) »
    Delicious

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter